Archives de catégorie : Le C.F.A.

Le commerce : des emplois nombreux et divers

Hier soir c’est tenu au lycée une soirée autour des métiers du commerce.

En matière d’emploi le commerce est l’un des tous premiers secteur au niveau national :

  • Commerce de gros 659 000 emplois ;
  • Commerce de détail 1 624 000 emplois ;
  • Automobile 378 000 emplois.

En 10 ans le nombre d’emplois a augmenté de 10% (Chiffres INSEE 2009).
Le commerce et la distribution recouvrent une grande hétérogénéité des métiers, des emplois et des entreprises. Commerçant de proximité, salarié de grande surface, VRP, Technico-commercial, connaissent des conditions de travail, des niveaux de qualification et des salaires très différents.
Au niveau de l’emploi commercial dans nos secteurs les données de l’APECITA sont intéressantes :

  • L’agrofourniture (engrais, phytosanitaires, aliments du bétail,.. ) représentait 1200 offres d’emploi en 2008 (sur les 16000 de l’APECITA)
  • Le commerce et la distribution 1780 offres dont
  • 20% en vins et spiritueux ;
  • 19 % en LSA, jardinerie et grandes surfaces de bricolage ;
  • 14% en motoculture
  • Les IAA proposent aussi 500 postes de commerciaux par an
  • Les sociétés de services 200 offres de commerciaux.

En 2008 le commerce et le marketing ont représenté 3500 offres soit 21% des offres de l’APECITA mais il y a eu seulement 1200 candidats à postuler pour des emplois dans ces secteurs.
Autres données :

  • 20% des offres sont ouvertes au niveau du Bac
  • 70% des offres sont proposées au niveau bac +2 et plus.

Anthony Renoult , responsable de rayon fleuriste à Dinan, a insisté sur la nécessité d’être à l’écoute , de faire preuve de curiosité et de créativité. Guillaume Cloteaux, commercial chez Volatys doit faire preuve de dynamisme et de conviction pour atteindre ses objectifs. Pour Mathieu Le Ralle, commercial chez Coca Cola, et Kévin Le Bihan, commercial chez Cap Alliance, organisation, ponctualité et rigueur administrative sont des exigences incontournables par rapport à leurs clients et à leur entreprise. Stéphane Bret, commercial chez Gruhel Fayer apprécie son autonomie mais reconnait qu’elle exige aussi des qualités en matière d’organisation. Michel Chanvril, chef d’entreprise en motoculture de plaisance a beaucoup insisté sur la nécessaire qualité du service rendu au client surtout en SAV et la qualité de la relation commerciale. Les stages ont été déterminants pour Jocelyn Le Berre responsable de rayon en Magasin Vert.
Tous ont aussi mis en avant l’intérêt de leurs formations initiales ou continues pour acquérir les fondamentaux du métier que ce soit au niveau commercial ou technique et l’importance du choix du lieu de stage et du du comportement pendant ces périodes. Toutes ces périodes et expériences comptent au moment de l’insertion professionnelle.

Yannick Ermel